L'impression 3D

Menu - Réseaux Sociaux

Fil d'Ariane

 

 

ultimaker 2 go 1

L’impression 3d consiste à superposer des couches de thermoplastiques (PLA pour le plastique d’origine végétale) à l’aide d’une imprimante 3D. Plus la taille d’impression d’une couche sera fine (de l’ordre de 0.1mm actuellement) et plus la finition de l’objet sera proche du modèle 3D.

ll faut tout d’abord concevoir ou récupérer un modèle 3D grâce à des logiciels comme TinkerCad ou la base de données d’objet 3D Thingiverse.
On peut également numériser des objets à l’aide de scanner 3D.

Ensuite intervient un logiciel de découpe des couches (dit Slicer), qui va permettre à l’imprimante de déterminer le parcours à effectuer pour chaque couche.

Enfin on ajuste la qualité d’impression avec des paramètres comme l’épaisseur de chaque couche ou encore le taux de remplissage de l’objet suivant la résistance souhaitée ou le temps d’impression (plus ou moins rapide suivant la finition).

L’impression débute alors, le fil servant à l’impression va être chauffé à environ 200° dans la buse d’impression et « collé » sur la surface d’impression à la vitesse souhaitée.
La matière est refroidie à l’aide de ventilateurs afin d’avoir toujours une couche solide sur laquelle viendront se poser les couches suivantes.

Unboxing 3


L’utilisation d’imprimante 3D dans les médiathèques a été démocratisée par les FabLab, laboratoires numériques destinés à faire découvrir et comprendre les nouvelles technologies dans notre quotidien.

Des ateliers d’une demi-journée seront organisés à la demande des médiathèques afin de découvrir cet outil par la pratique (réalisation de marque-pages par exemple).