bratata

Médiathèque Départementale de la Haute-Marne

SUBVENTIONSseniors

Le Département invite les médiathèques à s’associer à sa campagne de prévention du bien vieillir.

Le conseil départemental de la Haute-Marne, par le biais de sa Direction de la solidarité départementale (DSD) s’est engagé dans un certain nombre d’actions de prévention, s’inscrivant dans le cadre, plus général, de la loi N°2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement.

Dans le souci de maintenir l’autonomie des personnes âgées, il envisage, ainsi, de mette en place des actions collectives de prévention du bien vieillir.

L’accès des personnes âgées à la culture, en général, et tout particulièrement à la lecture, constitue un des objectifs majeurs de la politique culturelle de l’Assemblée départementale.

A cet égard, par le biais de sa médiathèque départementale (MDHM), elle déploie différents moyens, tant par la mise à disposition de ressources auprès des bibliothèques haut-marnaises que par les actions de sensibilisation et formations qu’elle organise.

Les bibliothèques sont, en effet, d’abord identifiées comme les lieux d’accès les plus larges et les plus démocratiques à la plus grande variété des lectures. C’est en se référant à cette définition « générique » que les spécialistes du vieillissement et des personnes âgées voient son utilité sociale : « La lecture peut aider à prévenir les difficultés que peut rencontrer la personne âgée : stimulation intellectuelle, préservation de la mémoire. ». Outre le plaisir qu’elle procure, elle est un puissant facteur de lutte contre la dégénérescence intellectuelle et une aide au maintien de l’individualité.

Ainsi, la bibliothèque, comme d’autres éléments d’une offre culturelle, est un outil de prévention. Pourtant, malgré ce consensus, une double réalité s’impose : d’une part, les personnes âgées fréquentent peu les bibliothèques ; d’autre part, les initiatives de ces dernières sont très dispersées, timides et le plus souvent méconnues

Objectifs

Il s’agit de proposer des actions, aux personnes âgées de plus de 60 ans, visant à prévenir la dépendance, afin que ces derniers conservent leurs capacités d’autonomie le plus longtemps possible. L’enjeu est de sensibiliser le plus grand nombre de personnes aux bénéfices de la prévention, en mettant en place des animations collectives contribuant au renforcement des fonctions cognitives, tout en luttant contre l’isolement et la prévention du repli sur soi.

Mode d’actions

Il s’agit de soutenir financièrement l’action des bibliothèques en faveur des publics séniors.

Le mode collectif est privilégié. En effet, les actions collectives permettent aux personnes de se rencontrer, de confronter leurs propres préoccupations et difficultés et de lutter contre l’isolement social.

Dépenses éligibles

Les dépenses suivantes sont éligibles :

• La rémunération de personnels disposant de compétences en matière de prévention de la perte d’autonomie, notamment des animateurs sportifs ou culturels (comme les bibliothécaires employés par la collectivité), des auteurs, des ergothérapeutes, des psychomotriciens, des diététiciens.... Ces rémunérations pourront inclure des prestations de service d’autres organismes intervenant dans le champ de la prévention, ainsi qu’un budget « convivialité » destiné à l’organisation de goûters (ou autres dégustations).

• Les dépenses de transport des personnes âgées sur le site de l’action collective.

Descriptif du projet

Le projet devra décrire l’action en détails :

• le contenu,

• le rythme et le planning

• le territoire envisagé,

• les profils des intervenants,

• le nombre de participants, cible

• les modalités de communication,

• les éventuels partenariats avec le secteur associatif

• Le coût du projet

Critères de sélection

• Expérience du candidat et nombre d’usagers dans les publics éligibles

• Pertinence du programme d’actions au regard des objectifs de prévention (contenu, profils des intervenants).

• Territoires d’intervention et nombre de personnes concernées par les actions.

• Aspects pratiques pris en compte (transport) et partenariat mis en place localement.

• Cout du projet (global et par bénéficiaires).

• Intégration du projet dans une démarche globale de prévention impliquant l’ensemble des collaborateurs.

• Projet innovant


Toute action servant les objectifs définis au premier paragraphe sera recevable. Une attention particulière sera apportée aux ateliers intergénérationnels et aux animations innovantes (technologiques ou participatives).

Un premier recensement des projets a été opéré, mais d’autres campagnes sont envisagées. Nous invitons donc les responsables de médiathèques haut-marnaises qui souhaiteraient étendre leurs animations autour des publics de soixante et plus, à contacter la direction de la MDHM.