Jack Kerouac

 kerouac2

Jack Kerouac (1922-2022)

« Les seuls gens vrais pour moi sont les fous, ceux qui sont fous d’envie de vivre, fous d’envie de parler, d’être sauvés, fous de désir pour tout à la fois, ceux qui ne baillent jamais et qui ne disent jamais de banalités, mais qui brûlent, brûlent comme des feux d’artifice extraordinaires, qui explosent comme des araignées dans les étoiles et en leur centre on peut voir la lueur qui éclate et tout le monde fait « waou » !

A l’occasion du centenaire de la naissance de Jack Kerouac, la Médiathèque départementale vous propose une sélection de livres de cet auteur.
Jack Kerouac, né Jean-Louis Kerouac en 1922, est le fils d’un couple d’origine québécoise (bretonne par son père) installée dans le Massachusetts. La famille parle le français et Jack Kerouac apprend l’anglais seulement à l’école. Très jeune, il se révèle doué pour l’écriture mais aussi pour le sport ce qui lui permet de bénéficier d’une bourse et d’aller étudier à l’Université de Columbia à New York. Empêché de jouer à cause d’une blessure, il part comme matelot dans la marine marchande. A son retour, il quitte l’université pour fréquenter les écrivains Allen Ginsberg et William Burroughs et mener une vie dissolue autour des bars à jazz. Il commence à écrire à la main Sur la route sur des rouleaux de papier attachés entre eux par du scotch.
En 1947, Kerouac part sur les routes en auto-stop, en bus, en train. Son livre Sur la route est fini en 1952 mais ne sera publié qu’en 1957. Le succès est immédiat et Jack Kerouac devient tout de suite le fer de lance du mouvement de la Beat Generation qui prône une écriture immédiate et rythmée. Il publie par la suite Les clochards célestes (1959), Visions de Gérard (1963) et Satori à Paris (1966). Il meurt à l’âge de 47 ans le 21 octobre 1969 des suites d’une cirrhose alcoolique.

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cliquant ici.